Docteur Vanessa Fuks, vétérinaire, chef de centre en reproduction équine et enseignante en zootechnie en lycée agricole a accepté d'être le vétérinaire conseil d'Alpaga Attitude et de ses adhérents, en participant notamment aux discussions vétérinaires du forum. Comme vous pourrez le constater à la lecture de son auto-portrait, le docteur Fuks est une passionnée au parcours riche en sensations fortes, et nous sommes ravis de pouvoir compter sur son aide et sur ses précieux conseils...

Je suis née le 09/06/73 à Paris où j’ai grandi, dans le quartier du Marais. Issue d’une famille de non cavaliers, mais génétiquement prédestinée - directement issue des peuples cavaliers d’Asie centrale du côté de mon père, et avec un jockey et un entraîneur dans la famille maternelle- je connais très tôt la passion dévorante du cheval. Évidemment, pas facile de pratiquer l'équitation à Paris, et mon père se paye le parcours du galérien de tout papa à sa fifille-qui-aime-les-chevaux ( lever le dimanche très tôt, embouteillages…) Je passe toutes mes vacances en Normandie, sur la côte fleurie, j’y monte à cheval et je découvre l’hippodrome de la Touques, les entraîneurs, le monde des courses et du pur-sang.

Je me souviens avoir toujours voulu être vétérinaire ou écrivain, depuis toute petite. Je fais donc mes études secondaires au lycée Charlemagne à Paris puis je commence à voyager dans toute l’Europe, en famille puis seule dès l’age de 16 ans

En 1992, après un long voyage initiatique dans le sud des Etats-Unis, j’intègre l’école vétérinaire d’Alfort. Assez tôt, malgré une vocation orientée vers la médecine équine, je rencontre des soucis d’entente avec les enseignants de cette chaire. Mon envie de médecine sportive frustrée est récupérée au vol par un personnage haut en couleur et en personnalité, Dominique Grandjean, qui fonde l’unité de médecine de l’élevage et du sport (UMES) dont je serais la première chargée de consultation et de recherche. Comme l’expérience de terrain est ce qui compte le plus à ses yeux, je suis expédiée pour 6 mois en Alaska pour me former à la médecine sportive extrême et à la rééducation fonctionnelle lors des courses mythiques de chiens de traîneaux et à l’université de Fairbanks. Je teste ensuite d’autres lieux toujours pour suivre ces athlètes fantastiques que sont les chiens de traîneaux (USA, Espagne, Finlande, Argentine, Chili…)

Quant aux camélidés qui nous intéressent ici plus particulièrement, c’est en Amérique du Sud que je les découvre. Là-bas, guanacos sauvages, vigognes et bien sûr, lamas et alpagas font partie intégrante du paysage local. Sans en faire une spécialisation, j'ai beaucoup d'affection pour ces animaux emblématiques du patrimoine précolombien, une autre de mes passions.

Volcan Licancabur, désert d'Atacama, Chili